Déc 092017
 

Grandeur ou décadence ?

Ces  derniers jours ont vu la disparition de l’écrivain Jean d’Ormesson et du chanteur Johnny Halliday.

La république y répond par des hommages solennels, En fait elle trop ? Les cérémonies paraissent disproportionnées pour les uns, justifiés pour les autres.

Ce qui rend ces évènements non seulement supportables mais indispensables  ce sont les circonstances exceptionnelles qui ont enchainé la disparition simultanée  de ces deux personnalités si différentes mais qui réunies trouvent les accents de la complétude des archétypes de l’âme française.

De cette âme de la France  située  entre Corps et Esprit, celui de Johnny et celui d’Ormesson, celui que l’on nomme par son prénom, celui que l’on cite par son nom. De cet Esprit qui lorsqu’il a brillé de son vivant demeure dans l’immortalité des souvenirs par les Livres et disques.

Oui nous assistons à une véritable catharsis qui  unit dans un  temps de commémoration décalé  les facettes indissociables de notre France,la gauche ,la droite,la religion,les strates sociales.

Catharsis au travers  d’un homme représentant les merveilles de notre langue, à la parole succulente, à l’élégance aristocratique,représentant d’ un certain élitisme ,et d’un autre homme représentant  d’une musique de variété sans cesse renouvelée, aux accents populaires ou chacun s’y retrouve à un moment de sa vie , entier dans son expression. Tous les deux sont gorgés de sincérité, gage de cette Liberté chérie si française.

Catharsis par deux Hommes nous ayant procuré du plaisir, de l’apaisement ,des espoirs…Deux hommages solennels mais aux tonalités variées.

Deux expressions nous faisant partager leurs incroyables énergies ,encensant  l’AMOUR dans toutes ces gammes, témoignant de ce principe vital  de cette France parfois tant déchirée qui se retrouve unie.

Ah nous entendons déjà  les  aigris, les frustrés, les septiques de tous poils  rechignant les hommages, abhorrant  les honneurs et criant à l’indécence !

Mais au delà des personnes honorées  au-delà de ce qu’ils représentent pour chacun de nous, rien, peu ou beaucoup, c’est la Nation Française, ses valeurs, sa richesse sociologique qui savent se transcender  parfois malgré leurs différences.

Le Président de la République Emmanuel  Macron ne s’y est pas trompé , se posant comme au  Centre,  comme garant de la diversité  et de l’Unité de notre Pays.

 Deux oraisons funèbres prononcées par ce jeune Président, brillantes ,complémentaires, l’une institutionnelle au delà de la religiosité par l’agnosticisme de Jean d’Ormesson, l’autre laïque et populaire aux accents moins lyriques mais non moins touchants pour ces milliers de français anonymes trés touchés.

Oui  que cela fait du bien d’observer une France communiant ,oui  je me sens fiers d’être Français dans cette République pétrie de Liberté dont je ne sais si dans ces moments  elle est représente une identité ou une Universalité.

Confucius